Balade dans le magnifique parc géothermique de Wai-O-Tapu

Avez-vous entendu parler de Wai-O-Tapu, en Nouvelle-Zélande ? Où que l’on parte en voyage, et aussi superbes que soient les paysages, on retrouve souvent le même type de tableau ! Aujourd’hui, je vous parle du superbe parc géothermique de Wai-O-Tapu qui rappellera à certains les parcs naturels d’Islande ou le parc Yellowstone, aux États-Unis.

Le parc naturel de Wai-O-Tapu

Vous l’avez compris ! Si vous vous baladez aux alentours de Taupo ou Rotorua, dans l’île du nord de la Nouvelle-Zélande, il ne faut manquer la réserve thermale de Wai-O-Tapu pour rien au monde ! Il s’agit d’un parc naturel aux couleurs extraordinaires, à 30 kilomètres de Rotorua. Lacs de vapeur aux eaux chaudes fluo, geyser ou encore cratères volcaniques…  vous en prendrez plein les mirettes de ces couleurs surréalistes !

L’entrée du parc (geyser + réserve thermale) coûte la modique somme de $32.50 soit environ 17 euros. La visite dure minimum 1 h 30. Prévoyez d’y passer plusieurs heures. Commencez votre balade, le matin, en assistant au réveil de Lady Knox, le célèbre geyser. On provoque son éruption, tous les matins, à 10 h 15 pétantes ! Sinon, le geyser jaillit naturellement, environ toutes les 75 heures.

Comment se rendre à Wai-O-Tapu ?

Tentez donc le stop, qui marche si bien en Nouvelle-Zélande ! Vous trouverez facilement un backpacker qui possède une voiture et qui se rend aussi sur ce site ou à proximité ! Sinon, il y a le bus (Intercity Bus: Phone 07 348 0366), dont le ticket aller si je ne me trompe, est de $10. Sinon, en plus cher, vous pouvez prendre une navette (shuttle bus), mais consultez l’office du tourisme avant de réserver de très chers transports.

Les eaux sacrées de Wai-O-Tapu

En maori, Wai-O-Tapu signifie Eaux sacrées. Wai-o-Tapu se situe à 30 km de Rotorua. Il s’agit d’une réserve naturelle de 18 hectares.  Si vous êtes déjà passés à Rotorua, vous ne serez pas surpris par la forte odeur d’œuf pourri. Merci le souffre.

On oublie bien vite ces effluves désagréables au profit des paysages stupéfiants du parc.

Wai-O-Tapu, un parc naturel à ne pas manquer
Wai-O-Tapu, un parc naturel à ne pas manquer

Le parcours est bien balisé, grâce à des panneaux informatifs qui détaillent la façon dont se sont formés les bassins, les minéraux qu’ils contiennent ou encore les éléments chimiques. Cet endroit est composé de bassins qui se situent en plein sur deux plaques tectoniques, qui se superposent. C’est ce qui explique l’intense activité volcanique du site.

Vous découvrirez au fur à mesure de votre progression des étendues d’eau aux couleurs magnifiques. Mieux encore, elles changent de couleur, selon la météo (sens du vent, chaleur, etc.). C’est ainsi que les bassins se parent de couleurs fabuleuses, qui vont du vert à l’orange, du rouge au jaune, ou encore au bleu.

Couleurs surréalistes à Wai-O-Tapu, Rotorua
Couleurs surréalistes à Wai-O-Tapu, Rotorua

La température moyenne de ces eaux est de 75 °C. Imaginez combien vous avez chaud, en plein été là-bas, entre le soleil et la chaleur dégagée par les bassins. Inutile de dire que la baignade est tout simplement impossible, sinon mortelle. La température des eaux profondes, au fond du cratère, s’élève à environ 260 °C 😀 !

Vous vous émerveillerez sans aucun doute sur la Champagne Pool, une source qui s’est formée il y a 900 ans, suite à une éruption hydrothermale. On appelle cette “piscine” naturelle, où il serait suicidaire de plonger, la Champagne Pool en raison de ses abondantes émanations de dioxyde de carbone (CO2), qui ne sont pas sans rappeler les bulles dans un verre de champagne. Le cratère de ce bassin mesure environ 65 mètres de diamètre ! Sa profondeur, elle, est de 62 mètres. Le volume estimé de la bête est de 50 000 m3.

Champagne pool de Wai-O-Tapu, Rotorua
Champagne pool de Wai-O-Tapu, Rotorua

Autres points d’intérêt majeurs

L’Artist’s Palette, c’est-à-dire, littéralement, la palette de l’artiste. Pas très loin de la Champagne Pool, on profite des couleurs chatoyantes d’un véritable arc-en-ciel d’eau.

The Devil’s bath, un bassin dont la couleur vert fluo ravirait le diable en personne, mais ferait fuir toutes les autres créatures.

The Devil's bath, à Wai-O-Tapu, Nouvelle-Zélande
The Devil's bath, à Wai-O-Tapu, Nouvelle-Zélande

Il n’y a que nous, visiteurs humains, ainsi que Louis de Funès, pour rester hypnotisés par ce bain d’arsenic.

Wai-O-Tapu ou Louis de Funès

En sortant du parc, un panneau vous invite à découvrir les Mud Pool, en bord de route. Allez donc découvrir ces curieuses piscines aux étranges et inquiétants gargouillements. Cependant, on trouve presque les mêmes au Kuirau Park de Rotorua.

Se baigner dans la source d’eau chaude naturelle de Kerosene Creek

Après votre visite, vous trouverez sans difficulté des backpackers qui se rendent à quelques kilomètres de là. Les merveilles de la nature ne s’arrêtent pas à ce parc, en effet. À quelques kilomètres de là, vous pouvez vous baigner à Kerosene Creek (coordonnées GPS : -38.334527, 176.386297). L’endroit est discret. On accède au lieu de baignade via un petit sentier, dans la forêt, après le terrain vague où on peut se garer.

Kerosene Creek est une source d’eau chaude naturelle et sauvage dont vous auriez tort de vous priver ! L’eau est brûlante, plus encore lorsqu’il fait chaud, mais on s’y habitue très vite.

Boue chaude anti-humains à Wai-O-Tapu, Rotorua
Baignade bien méritée à Kerosene Creek

Rotorua et ses bains d’eau chaude

À ce stade de votre séjour, vous dormez sûrement à Rotorua, le village où ça sent le soufre ! Il y a plein de choses à faire au sein de la volcanique et soufre-heureuse Rotorua ! Située sur la caldera d’un volcan, c’est une ville où l’on ne s’ennuie pas.

Dans le centre-ville, on peut notamment se promener dans un jardin public, le Kuirau Park. On y contemple les émanations de fumées qui sortent du sol et la boue chaude clapoter, dans des bassins heureusement inaccessibles. Ô, combien j’ai rêvé d’être un hippopotame pour pouvoir prendre un bain de boue chaude, dans les bouillonnements naturels du Kuirau Park.

Quelques idées d’activités à faire à Rotorua :

  • visiter Whakarewarewa, le village maori de 200 ans d’âge !
  • Un tour, partiel, du lac de Rotorua, très joli, mais toujours avec cette odeur prégnante d’œuf pourri.
  • Parcourir la Redwood Forest en VTT, avec d’autres vacanciers. La Redwood Forest, ce sont 288 hectares de séquoïas géants.
  • Se rendre au Polynesian Spa, un soir, pour admirer le paysage, en plein air, le corps immergé dans des bassins d’eau chaude naturelle.
Et vous, que conseillez-vous en Nouvelle-Zélande ? - Sissi, la voyageuse curieuse...
Abonnez-vous 🙂 !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir les nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez les 53 autres abonnés

  • Post author:
  • Post published:21 avril 2020

Sissi

Créatrice et auteur de blogs, depuis plus de 10 ans, je suis passionnée par les autres cultures et le monde animal. Je décris ici des souvenirs de voyage. Je limite mes escapades à l'étranger à 1 ou 2 par an. J'ai affronté des serpents en Australie, des wekas vindicatifs en Nouvelle-Zélande et étudié la mafia à Naples. J'ai aussi vécu dans les 4 coins de la France. Je suis aussi une rédactrice Web très investie dans la transition écologique et le développement de la sobriété numérique (https://scribby.fr)

Cet article a 2 commentaires

    1. Sissi

      Oui très dépaysants 🙂 j’ai été heureuse de les découvrir, ainsi que les sources d’eau chaude naturelles.

Commenter...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.