Finistère Sud | Passages Secrets de Crozon à la Pointe du Raz

Quels sont les lieux insolites à visiter, en Finistère sud ? Faut-il plutôt se rendre à Crozon ou à la Pointe du Raz ? Pas de mystère, il faut faire les deux ! La Bretagne sud côtière regorge de petits villages, mégalithes et de falaises extrêmes autour desquelles faire une randonnée, sur le GR 34, devant la mer déchaînée. De Camaret-sur-Mer à Douarnenez, puis d’Audierne à la Pointe du Raz, voici quelques passages secrets pour un circuit en Bretagne, au bout du monde !

Finistère sud | Passages secrets sur la Presqu’île de Crozon

La Presqu’île de Crozon, dans le Finistère (Penn-Ar-Bed, pour les puristes) compte moins de 17 000 habitants et fait partie des 7 merveilles naturelles françaises. Crozon, ce sont des caps (Cap de la Chèvre), des pointes à découvrir (Pointe de Pen-Hir) des plages à explorer (Plage de l’Île Vierge, une des plus belles du monde) et de petites villes sympathiques !

Passages secrets sur les plages de Crozon
Passages secrets sur les plages, autour de Crozon

Mieux vaut rester 4-5 jours pour voir toutes ses merveilles. Surtout, prévoyez de vous déplacer en voiture, car les transports en commun sont rares.

La pointe de Pen-Hir

La pointe de Pen-Hir, où le vent souffle très fort, est un lieu incontournable pour aller admirer le coucher du soleil, sur la mer d’Iroise et le Tas de Pois, une formation rocheuse composée de gigantesques roches, plus ou moins alignées ! Vous pouvez vous garer à 200 mètres de la pointe, seulement, grâce au parking prévu à cet effet.

Balade à Pen-Hir... à Crozon

Plage de Pen Hat

La plage de Pen Hat, au cœur d’un espace naturel, entre la pointe de Pen-Hir et un manoir abandonné, est un régal. Eau bleue translucide, sable blanc. Mais attention, au-delà de son cadre enchanteur, c’est aussi l’une des plus exposées… !

La baignade y est interdite, en raison de la présence de baïnes, mais on y trouve quand même nombre de surfeurs et quelques adeptes du stand-up paddle.

Baignade à Pen Hat, plage aux forts courants - Crozon

Malgré quelques impressionnants rouleaux, je me suis moi-même risquée dans ses vagues déchaînées, avec mon paddle…pour voir. Après quelques minutes de surf (involontaire) mais très agréable, j’ai dû me résigner à sortir…en raison des courants franchement menaçants. 

Stand-up paddle sur les vagues traîtresses de Pen Hat - Crozon
Stand-up paddle sur les vagues traîtresses de Pen Hat - Crozon

Le Cap de la Chèvre

Ce cap, du haut de ses falaises, se trouve à l’extrémité sud de la pointe de la Presqu’île de Crozon.


Il referme alors la Baie de Douarnenez par le nord. Vous pouvez vous promener, sur les sentiers, bordés d’ajoncs, en faisant une grande boucle.

Balade sur les sentiers du Cap de la Chèvre - Crozon
Balade sur les sentiers du Cap de la Chèvre - Crozon
Lande fleurie sur les sentiers du Cap de la Chèvre - Crozon

Finistère sud | Passage à l’Île de Sein

“Qui voit Sein, voit sa fin”.

Tel était l’adage des marins qui circulaient au bord de cette île, dans ses courants périlleux. Les naufrages ont été très nombreux, aux abords de l’île de Sein.


Frégates, corvettes, bateau à vapeur, paquebots…pétroliers. En effet, le Raz de Sein, entre l’île et la Pointe du Raz est une zone réputée très dangereuse, depuis l’Antiquité, car les courants marins y sont particulièrement violents. Ce n’est pas pour rien qu’on voit la SNSM (sauvetage en mer, bénévole) circuler sur et autour de l’île.

SNSM à l'île de Sein
SNSM à l'île de Sein

Sein fut aussi la victime d’une épidémie de choléra, vers 1880.

Cette île, c’est aussi presque la totalité des hommes valides de l’île, qui rejoignirent le général de Gaulle, après son appel, en juin 1940. Ils représentaient 130 personnes sur les 400 à répondre à cet appel, soit 30 % des effectifs !

Sein mesure 1,8 km de long pour 800 mètres de large. Protégée par des digues, elle est régulièrement submergée. Cette île de 250 habitants, nommés les Sénans, se situe à environ 7 kilomètres de la Pointe du Raz, dans le sud du Finistère et est bordée de nombreux petits îlots. C’est sur l’un d’entre eux que l’on découvre le phare d’Ar-Men, un des plus connus de Bretagne. Sa construction dura 34 ans !

Aucune voiture, sauf le camion des pompiers, n’est autorisée à circuler sur cette île !

Perdez-vous donc à pied, dans les ruelles étroites du bourg. Elles vous protègent du vent. Continuez sur les extrémités de cette île magnifique.

La fragile île de Sein - Finistère sud
Paysages de l'île de Sein
Mouettes impolies sur l'île de Sein
Mouettes impolies sur l'île de Sein

Que visiter à Sein ?

Le grand phare de l’Île de Sein

Le grand phare de l’Île de Sein (Goulenez), à la pointe Nord-Ouest de l’île. 52 mètres de haut, 250 marches, pour guider les bateaux et leur éviter le naufrage. Il offre une vue imprenable à 360 degrés sur l’Île de Sein et l’océan Atlantique.

L’Espace muséographique de l’Île de Sein

L’Espace muséographique de l’Île de Sein vous informe sur le sauvetage en mer, notamment grâce à la SNSM, une association spécialisée. On y découvre également la vie des habitants, telle qu’elle était, autrefois.

Le Monument des Forces Navales Françaises Libres

Il a été érigé en l’honneur des marins-soldats de l’Île de Sein qui ont participé à l’évacuation de Dunkerque avec leurs bateaux de pêche.

Direction le Cap-Sizun, d’Audierne à la Pointe du Raz

Descendez vers le Cap-Sizun. Il regorge de circuits de randonnées, chemins de promenade et sentiers de VTT et de beaux points de vue.

Le Cap, c’est aussi un habitat de choix pour de nombreux oiseaux (dont la mouette rieuse ou la mouette tridactyle), que l’on peut observer, dans la réserve ornithologique du Cap-Sizun.

Dans le sud du Cap-Sizun, venez découvrir, en chemin, vers la Pointe du Raz, la jolie petite baie d’Audierne.

Audierne, c’est une ville tournée vers la mer, anciennement dédiée au commerce maritime, à la pêche et aux conserveries. Le port d’Audierne, situé dans une baie, a longtemps servi de port refuge aux marins.

Audierne, avant la Pointe du Raz

Randy le dauphin, star d’Audierne

La baie d’Audierne, c’est aussi un des lieux de villégiature, du célèbre dauphin Randy, aussi surnommé Dony, qui fait depuis 2001, le bonheur des touristes, l’été. Reconnaissable à une encoche, qui se trouve sur sa dorsale, Randy le dauphin solitaire fait 300 kilos et mesure 2,50 m.

Il défraie régulièrement la chronique, de Brest jusqu’en Charente-Maritime, où il approche les baigneurs, s’attaque aux pagaies des randonneurs maritimes et est parfois soupçonné de détruire le matériel des pêcheurs.

Il reste un animal sauvage qu’il vaut mieux éviter d’approcher…En effet, il a déjà entraîné des baigneurs au fond de l’eau, en voulant jouer…

Finistère sud | Balade à la Pointe du Raz (Beg ar Raz)

Partez plus au sud vers la magique Pointe du Raz (se prononce “ras” et non pas “rase”), proue rocheuse située à l’extrémité du Cap-Sizun, à Plogoff. Allez donc prendre un grand bol d’air au bout du monde !

Sacré Grand Site de France, la Pointe du Raz vous offre des balades à couper le souffle. Des falaises de 70 mètres, de haut et une vue imprenable sur le Raz de Sein, le Phare de la Vieille ainsi que sur le Phare de Tévennec, et bien sûr, l’île de Sein.

Vous en apprendrez plus à la Maison du site. J’y ai travaillé deux étés, en tant qu’agente d’accueil touristique. Une exposition et une salle de projection vous expliqueront tout sur l’histoire du lieu, la richesse du milieu naturel ainsi que sur les multiples charmes du Cap-Sizun !

Pointe du Raz...le bout du monde

Plogoff ou des pierres contre des fusils

L’histoire, à proximité de la Pointe du Raz, est particulièrement riche ! En 1978, les autorités décidèrent d’y faire construire une centrale nucléaire. Le gouvernement projetait, en effet, de déployer 200 centrales, dans toute la France, afin de se détacher de la production d’énergie reposant sur le pétrole, suite au choc pétrolier de 1973 !

Les habitants de Plogoff, dont une majorité de femmes, se battirent courageusement contre ce grand projet, promesse d’expropriations et d’anéantissement des espaces naturels, déjà mis à mal par le tourisme de masse.

Rejoints par les militants antinucléaires, les plogoffites dressèrent des barrages pour contrer la police, à l’entrée de leur commune. À l’occasion d’une manifestation, ils rassemblèrent près de 50 000 personnes, en 1980 !

La population mena une véritable guerre des nerfs, 6 semaines durant, aux jeunes gardes mobiles. Ils les harcelaient constamment, durant des journées entières. Cela permit de décourager les plus jeunes, parmi les forces de l’ordre.

🥂 La détermination des Plogoffites conduisit à l’abandon du projet, en 1981 ! 100 000 personnes défilèrent sur le cap, en signe de victoire ! 🥂

La pointe du Raz ressuscitée

Ce lieu mythique et ses landes font l’objet d’une restauration étroite depuis plus de 20 ans. En effet, la fréquentation touristique massive, depuis les années 1960, partout sur le site, et les nombreux bâtiments (hôtels, cabanons, kiosques à souvenir), additionnés à la circulation automobile sur la lande, ont eu raison de la végétation et de l’habitat de nombreux oiseaux.

C’est pourquoi des travaux débutèrent, en 1989, afin de rétablir l’équilibre naturel de la pointe. 2 hôtels furent détruits. Quant aux commerces et au parking, ils furent reculés d’un kilomètre, afin de faciliter la restauration et la préservation de la lande.

Que faire, à la Pointe du Raz ?

Important : les balades entre la maison du site et la Pointe du Raz ont été adaptées au contexte sanitaire, dû à la Covid-19 et au déconfinement.

En temps normal, à partir de la maison du site, partez vous balader, pendant 30 minutes jusqu’à la Pointe. Pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, il y a également une navette gratuite, du 15 juin jusqu’au mois de novembre.

Balade sur l'extrême Pointe du Raz
Coucher de soleil à la Pointe du Raz
Coucher de soleil à la Pointe du Raz

Les plus aventureux se renseigneront, à la maison du site, sur les possibilités de randonnée guidée, qui passe par les chemins les moins fréquentés. Elle vous permet d’admirer des points de vue uniques et de découvrir des endroits méconnus que seuls les guides connaissent ! Le tour de l’extrême pointe, au delà du panneau d’avertissement, est déconseillé et reste accidentogène. 

L’Enfer de Plogoff, sur le versant nord

Il s’agit d’une galerie naturelle, en forme d’entonnoir, creusée par la mer sous la pointe. C’est là que la mer déposerait ceux qu’elle a noyés…
On prétend également que c’est là que la légendaire princesse Dahut se débarrassait de ses amants.

Pour finir votre boucle, faites un tour à :

  • la baie des Trépassés, pour les amoureux du surf !
  • La Pointe du Van (Prononcer “vent”), pour un beau point de vue sur la Pointe du Raz et sur la baie des Trépassés.
  • La pointe du Millier.
  • La pointe de Beuzec.
  • La pointe de Brézellec, avec vue sur le Cap de la Chèvre.
Et vous, quels sont vos coins préférés de Bretagne ? - Sissi, la voyageuse curieuse...
Abonnez-vous 🙂 !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir les nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez les 53 autres abonnés

  • Post author:
  • Post published:3 octobre 2020

Sissi

Créatrice et auteur de blogs, depuis plus de 10 ans, je suis passionnée par les autres cultures et le monde animal. Je décris ici des souvenirs de voyage. Je limite mes escapades à l'étranger à 1 ou 2 par an. J'ai affronté des serpents en Australie, des wekas vindicatifs en Nouvelle-Zélande et étudié la mafia à Naples. J'ai aussi vécu dans les 4 coins de la France. Je suis aussi une rédactrice Web très investie dans la transition écologique et le développement de la sobriété numérique (https://scribby.fr)

Cet article a 2 commentaires

    1. Sissi

      Merci 🙂 et encore, je n’en dévoile qu’une partie 😀 ! Les belles photos ne sont pas faites pour moisir au fond des tiroirs 🙂

Commenter...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.